Passion for Timber

L'efficacité sur les rails

Sur la voie d’une logistique durable

Pfeifer prône l'e-mobilité dans la logistique interne des sites et, en fonction des possibilités, privilégie le chemin de fer pour les transports entrants et sortants. Une démarche qui accroît l'efficacité et est bénéfique pour l'environnement.

Les grandes tendances telles que le développement durable ou la numérisation provoquent également de profonds bouleversements dans le secteur de la logistique. La direction du groupe Pfeifer investit en permanence au profit de l'amélioration des processus logistiques, aussi bien dans l’enceinte de l'entreprise qu'à l'entrée et à la sortie, en coopération avec les transporteurs de fret et les sociétés de chemins de fer. « Toute hausse du volume de production présuppose une logistique à la hauteur », souligne Herbert Stöckl, directeur logistique, qui reprend progressivement à son compte les tendances évoquées. Pfeifer envoie actuellement un signal fort en renonçant à moyen terme à ses chariots élévateurs diesel au profit de modèles électriques dans toute l'entreprise. Dès l'automne 2018, un premier véhicule de 16 tonnes a été mis à l’essai à Kundl. Plusieurs 8 et 16 tonnes ont depuis fait leurs preuves dans le cadre d'une utilisation quotidienne sur différents sites. « Les chariots élévateurs électriques sont plus efficaces, demandent moins de maintenance et sont plus faciles à entretenir. Nous économisons de grandes quantités de carburant fossile et réduisons les émissions de CO2 dans nos usines », se félicite Stöckl. Les infrastructures nécessaires, comme un nombre suffisant de stations de recharge, ont déjà été installées. Ce changement de véhicule s'accompagne en outre de formations pour le personnel et de perfectionnement en continu sur les machines. « Les chariots élévateurs diesel sont désormais réservés aux cas exceptionnels, notamment dans les usines où leur utilisation se justifie par des distances longues ou des déclivités importantes », précise Stöckl.

Herbert Stöckl (r.) und sein Team steuern sämtliche Logistikprozesse

Herbert Stöckl (d.) et son équipe pilotent l’ensemble des opérations logistiques

L’efficacité sur de bons rails


Depuis 2011/12, Pfeifer fait le pari d'un transport ferroviaire respectueux de l'environnement. Le nombre de convois ferroviaires (dans l'entrée pour la plupart), qui circulent depuis lors pour la seule entreprise autrichienne, est de 350 par an. En termes de volumes transportés, la tendance est clairement à la hausse ; de 900 000 tonnes en 2018, on est passé à des augmentations annuelles de l'ordre de 30 à 40%. La possibilité de rediriger les transports de bois rond vers les sites d'Unterbernbach, Uelzen ou Kundl en fonction des besoins fait du groupe Pfeifer le premier acteur de l'industrie du bois en termes de logistique. Le transport ferroviaire est appelé à bénéficier d'une plus forte promotion, annonce Stöckl:

« L'idéal serait que toutes les usines disposent à l'avenir de leur propre voie de desserte ferroviaire pour la livraison des grumes et le transport des produits transformés. Outre la réduction du trafic, une plus grande souplesse d'affectation et la sécurité d'approvisionnement en matières premières, l'allongement des fenêtres de chargement plaide clairement en faveur d'une extension des liaisons ferroviaires. »

Un constat partagé par la direction qui investit dans les lignes existantes et déploie des efforts en faveur de nouvelles voies.

Les chariots élévateurs électriques font leurs preuves au quotidien sur plusieurs sites

Processus harmonisés

Un nouveau centre logistique a ouvert ses portes à Imst fin 2019 afin de pouvoir mieux contrôler les processus internes et instaurer des normes uniformes. Toutes les formalités d'arrivée et de départ des camions de transport sont désormais effectuées entre 6 heures et 22 heures au terminal central d'enregistrement situé entre les trois sites de production d'Imst, où sont ensuite déchargées les marchandises comme à l'accoutumée. Cette réorganisation a également eu pour effet positif de réduire sensiblement la circulation autour des usines. Ce projet vient parachever avec succès la campagne d'harmonisation des processus logistiques à l'échelle du groupe, lancée dès 2010/11. L'optimisation de la logistique repose sur des processus toujours plus informatisés et automatisés, de la livraison à l'expédition, qui nécessitent du personnel qualifié pour la gestion et le contrôle. « Nos salariés sont impliqués dans tous les processus et les développements ultérieurs afin de les sensibiliser aux volumes déplacés par Pfeifer », explique Stöckl.

Et ces volumes donnent le vertige : chaque année, ce sont quelques 6 à 7 millions de tonnes de marchandises qui entrent et sortent des sites de Pfeifer.

Et sur un même site, ces quantités sont encore maintes fois déplacées entre un point A et un point B. Sur nombre de sites par exemple, des systèmes d'acheminement des résidus de bois réduisent les voies de transport et les machines et améliorent l'efficacité logistique.

Herbert Stöckl

Directeur Logistique

« Les chariots élévateurs diesel sont désormais réservés aux cas exceptionnels, notamment dans les usines où leur utilisation se justifie par des distances longues ou des déclivités importantes »

La durabilité en chiffres
  • Transports ferroviaires en 2018: 900 000 t
  • Hausse des transports ferroviaires 2017 – 2018: 35%
  • Estimation des transports ferroviaires en 2020: 1,3 million de t.
Accept
More Information
This website uses cookies for the anonymous analysis of the website behaviour of its visitors. The purpose of these cookies is to improve the supply of information offered. If you do not want this, you can individually manage the cookie setting in your browser and deactivate the placement of cookies. Otherwise, we assume that you agree. With the use of this site you accept our data protection statement.